Bonjour!

Excusez-moi pour le retard que j’ai pris, c’est pas si facile de trouver un ordinateur et une bonne connexion dans le pays de la vodka! Alors avant de tout vous dire sur mon périple russe, je voulais vous parler un peu des deux autres pays baltes que j’ai visité, j’ai nommé: la Lettonie et l’Estonie! Je n’avais pas beaucoup de temps avant le début de mon visa russe, j’ai donc seulement pu visiter les capitales, Riga et Tallinn.

Je me suis rendue à Riga en stop, depuis le nord de la Lituanie, près de la frontière (je n’étais pas très loin, environ 100 km en tout). Un gentil monsieur m’a prise, il ne parlait que le russe, le lituanien et tout petit peu d’allemand. Et comme moi aussi, je ne parle qu’un peu d’allemand, le trajet a plutôt consisté à essayer de communiquer que d’avoir un réelle conversation… Mais c’était sympa 🙂 Jusqu’à ce qu’il me laisse au milieu de nulle part ou j’ai dû poireauter plus d’une demi-heure pour que quelqu’un d’autre me prenne. Ça en valait la peine, puisque ce père de famille letton m’a offert un café et a fait un monstre détour juste pour me déposer pile poil devant mon auberge, avant de me laisser sa carte en me disant de l’appeler si j’avais un quelconque souci. Qui a dit que faire du stop toute seule était dangereux? 😉

L’auberge était absolument géniale, et j’y ai fait des rencontres très sympas. A peine quelques minutes après mon arrivée donc, je me suis retrouvée avec une petite équipe en route pour aller visiter un musée de la guerre, qui se trouve là-dedans:

P1010028
J’ai découvert en chemin que Riga est une ville magnifique (vraiment vraiment!), clairement une de mes préférées. Y avait plein de beaux parcs partout (alors oui, pour ce qui ne le savent pas, je suis une fanatique des parcs quand je voyage, vous risquez d’en voir pas mal de ceux-la :p). Pour le reste, je vais laisser les images parler d’elles-mêmes:

Le deuxième jour, mon cher kiwi Harry m’a même rejoint (il venait faire son visa pour l’Ukraine), il est reparti bredouille le lendemain mais moi j’étais contente, j’ai pu passer une dernière soirée en sa compagnie, et il m’a même laissé un petit souvenir dans mon carnet… 🙂

P1020139

Ma prochaine destination était Tallinn. Décidée à faire à nouveau du stop, j’ai partagé la route avec David, un Canadien rencontré à Cinnamon’s Sally (l’auberge de Riga), et qui s’avérait aller au même endroit que moi. Nous avons très vite été pris par un type un peu bizarre, un policier anciennement alcoolique qui s’en est sorti car il a “trouvé Jésus”. En gros, il nous a fait de la propagande catholique pendant tout le trajet, malgré les tentatives désespérées de David et moi pour changer de sujet… Nous l’avons donc écouté avec respect, tout de même. (Je dois aussi noter que la voiture qui se trouvait juste devant nous avait pour numéro de plaque… JC-quelque chose. Drôle de coïncidence, que j’ai bien entendu omis de signaler à notre conducteur pour éviter qu’il s’emballe).

P1010130
David et son chapeau de flic lettonien… 🙂

Le respect, nous l’avons un peu perdu quand il nous a laissé au milieu de nulle part (oui, les gens aiment bien faire ça apparemment) et que nous avons dû marcher pendant un kilomètre au bord de l’autoroute jusqu’à trouver une toute petite place  près d’une sortie, car c’était notre unique chance d’être pris. J’ai eu un peu peur de rester là des heures, nous étions très mal placés, c’était un peu dangereux, et en plus, il faisait HYPEEER chaud. Mais la chance était de notre côté ce jour-là, car un jeune Estonien très sympa a presque fait un freinage d’urgence pour pouvoir nous prendre quand il nous a vu, à la dernière seconde. S’en est suivi un voyage très agréable et des conversations diverses sur le sens de la vie, le monde, tout ça tout ça. 😀

A nouveau, nous avons été déposés pile devant notre auberge, Euphoria, où nous avons tout de suite été accueillis très chaleureusement par des gens géniaux. Y avait pleins d’instruments de musique partout! J’ai pu “jammer” un peu avec certains d’entre eux.  Le lendemain, nous sommes d’ailleurs tous partis les accompagner pour un concert dans les rues de Tallinn, ces gens sont hyper talentueux, l’ambiance était au rendez-vous, c’était trop cool!!!

11667917_911627118898653_1234559414_n 11652134_911627282231970_1176423620_n

Et puis, j’ai même fait un truc un peu fou… je les ai rejoint pour un morceau, en impro total! C’était hyper flippant, mais je suis trop contente de l’avoir fait! (Et ces dans ces moments-là que je ne regrette plus du tout d’avoir pris ma flûte avec moi… 🙂 )

11186428_911627162231982_1361311915_n
(Excusez ma position super mauvaise…) Thank you Diane for the photos!!

Bon mais c’est pas tout, j’ai pas que fait de la musique, j’ai également visité la ville qui est aussi magnifique.

P1010220

J’ai notamment vu un lieu très spécial là-bas, avec mon nouvel ami australien Richard. Nous avons fait ce que les locaux nomment “tourisme de choc”, en nous rendant dans une ancienne prison. Mais pas le genre de prison où tout est transformé en musée et expositions, non, juste la prison, telle qu’elle a été laissée lorsqu’elle a fermé ses portes au début des années 2000.

P1010234

Déjà en arrivant, nous comprenons que nous ne trouverions jamais un endroit comme ça en Suisse ou en Australie. Il y avait des barbelés qui traînaient par terre un peu partout, le genre de truc qui peut finir super mal si quelqu’un ne prête pas attention et trébuche…

P1010289

En entrant, nous ne savons pas trop à quoi s’attendre. Nous lisons un panneau qui indique “salle de pendaison”; à l’intérieur, nous voyons seulement une chaise posée devant un trou. Il y a une odeur de mort dans l’air, nous nous sentons très mal, nous comprenons que nous nous trouvons au milieu de murs chargés d’une histoire très, très glauque et sortons vite de là. La visite continue. Nous trouvons toutes sortes d’objets posés complètement au hasard, et puis des vestiges de la vie d’avant, des armoires, des affiches aux murs…

P1010235

P1010236

P1010245

Certaines cellules possèdent encore leurs lits.

P1010243

P1010264

P1010261

En chemin, nous voyons plein de bouteilles vides, je me souviens avoir lu que des festivals “undergrounds” étaient organisés ici. Et puis, dans une aile, les murs prennent vie grâce à d’innombrables graffitis porteurs de messages politiques.

C’est à la fois fascinant et déroutant, dérangeant, je prends conscience de la différence entre les jeunes générations de chez nous et de là-bas, le poids d’un héritage de l’histoire que nous ne possédons pas. La douleur du passé se lit sur ces murs, mêlée au dégoût du présent.

Plus loin, et ce sera la dernière étape, nous découvrons une ancienne salle d’opération. Je ne veux pas imaginer quel genre d’expériences se sont déroulées en ce lieu.

P1010277

Des seringues traînent au sol… Quel drôle d’endroit. Le pire, c’est que des familles viennent avec leurs enfants en bas âge qui courent partout!

P1010278

Nous ressortons soulagés de partir de là…

Mais bon, pour rester sur une note un peu plus positive, nous faisons encore un tour de la ville, qui est très jolie depuis les hauteurs 🙂

P1010164

C’est tout pour les pays baltes! A tout bientôt pour un article sur la Russie!

0 thoughts on “Errances baltes

  1. C’est tellement bien de te lire! Merci de prendre du temps pour ça, même quand c’est galère de trouver un bon ordi…
    Continue de t’émerveiller de ton voyage
    <3

  2. Hey 🙂 C’est fou la prison abandonnee. Ca me plairait de faire un tour a Tallynn. Avec sa musique et tout.. Allez, porte-toi bien! Ton grand frere

Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Leave a Reply

Your email address will not be published.