Bonjour!

Je suis de retour après quelques semaines d’absence, désolée! Beaucoup de choses se sont passées depuis que j’ai quitté la Mongolie, au début du mois. Je vous en dirai plus bientôt.
Mais d’abord, je voulais vous parler de mes derniers jours là-bas.

Je repars donc à Oulan-Bator quelques jours plus tard, et fais le trajet avec Regis et Baricha, un couple de Français très gentils. Nous visitons un monastère ensemble à Mörön sur le chemin du retour, avant de prendre le très long bus de nuit pour la capitale. Je n’ai pas de chance: je tombe sur le pire siège possible, au fond et au milieu; cela veut dire qu’il n’y a rien devant moi pour me rattraper chaque fois que le bus se heurte à une bosse (ce qui est plus ou moins constant). Je ne dors donc pas beaucoup cette nuit-là, coincée entre des Mongols qui ronflent et tentant de ne pas tomber de mon siège chaque trente secondes…

Heureusement que j’avais de la musique mongole pour m’occuper l’esprit! 😀


A Oulan-Bator, je décide d’aller à une guesthouse nommée Sunpath, parce que je voulais un changement et que l’on m’a recommandée leurs tours. Je ne peux pas quitter la Mongolie sans avoir vu le désert de Gobi, je leur demande donc tout de suite si je peux rejoindre l’un de leurs tours. J’évite d’habitude ce genre de voyage organisé, mais en Mongolie, c’est difficile de choisir une autre option, car le pays n’est pas exactement fait pour les ‘backpackers’ solo.

Me voilà donc, quelques jours plus tard, prête à partir pour un tour de six jours dans le désert. (Je quitte Oulan-Bator à nouveau, enfin!!) Il s’avère que je me retrouve dans le même tour que le couple de Français mentionné plus tôt. Il y a un autre couple de Français également dans le groupe (oui, il y a beaucoup de Français en Mongolie), Bernadette et Guy. Ce dernier Guy a une histoire plutôt étonnante. A 75 ans, il vient d’arriver au bout d’un long voyage, puisqu’il a marché d’Italie jusqu’en Chine en suivant la route de la soie. Avec nous, il y a aussi Luke, un Anglais qui voyage également en solo et… surprise! Un autre Suisse (le premier que je rencontre depuis que je suis partie), Michaël, de Berne. Les deux hommes et moi sommes mis dans un van, les deux couples dans un autre, et c’est parti!

P1030937
Un de nos premiers arrêts; une truie et ses bébés mangeant ce qu’ils peuvent trouver sur un ‘ovoo’ (un cairn chamanique), ce qui est plutôt rigolo quand on considère à quel point ces choses-là sont sacrées…

Alors que nous apprenons à nous connaître dans le van, nous nous arrêtons à plusieurs reprises. Nous avons toujours cette incroyable impression de nous trouver au beau milieu de nulle part, il n’y a littéralement rien qui nous entoure.

P1030949

Puujee, notre guide, nous emmène voir notre premier point d’intérêt, Baga Gazriin Chuluu:

P1030959

P1030978

P1030997
Les chauffeurs qui se reposent à l’ombre (il fait très chaud!)

12050561_10153638413646112_162940025_o

P1040004
Notre groupe

Nous passons nos premières nuits dans des gers de familles locales. Les lits sont parfois plus durs que d’autres, mais j’apprécie toujours beaucoup dormir là, loin de toute l’agitation des villes. C’est magique…

P1040041

P1040048 - Copy

P1040055
L’intérieur d’un ger

Nous partageons même parfois notre habitation avec des animaux!

De retour sur la route, le deuxième jour.

P1040059 - Copy

Nous nous arrêtons à “Tsagaan Suvraga”, un lieu fascinant rempli de couleurs chaudes…

12041611_10153638415966112_2111700095_o
12043563_10153638416056112_1680358550_oContemplation… 

Les soirs avec les familles sont hyper fun!

P1040131

P1040138 - Copy

Nous découvrons comment ils traient leurs chèvres.

P1040148 - Copy P1040149

Et cela finit toujours avec un coucher de soleil magnifique…

P1040145

Troisième jour. Nous avons l’occasion de visiter Yoliin Am, une très belle vallée, dans laquelle nous marchons pendant quelques heures.

Il y a bien trop d’heures de conduite chaque jour (jusqu’à six!), mais nos excursions sont illuminées par les animaux que nous voyons sur notre route 🙂

P1040247

Ce soir-là, nous avons une vue fantastique depuis la colline non loin de nos gers.

P1040220 - Copy
P1040213

Nous nous rendons ensuite à Khongariin Els, où il y a de magnifiques dunes de sables “chantantes”. A nouveau, c’est magique, tout simplement. Ce soir-là, nous montons des chameaux; certains sont plus confortables que d’autres dessus… Pour ma part, j’adore ça!

12016249_10153638615586112_780691809_o

La prochaine aventure est de monter en haut de la plus haute dune de sable de la zone afin de regarder le soleil qui se couche. Ce n’est pas une tâche aisée du tout! Chacun à notre rythme, nous galérons afin d’arriver au sommet; ça en vaut totalement la peine.

P1040256

P1040270

Sur le chemin du retour, je peux voir la lune… je m’assieds là un moment, afin d’apprécier l’incroyable beauté du monde autour de moi et penser à la chance que j’ai de pouvoir témoigner de tout cela.

P1040303

P1040235

N’est-ce pas incroyable de se réveiller le matin suivant avec une telle vue?

P1040306

P1040310

De retour dans les vans.

Nous essayons parfois de dormir un peu 😉

P1040060

12016362_10153638412006112_1313825755_o (1)

Un arrêt au hasard!

P1040316

Parfois, nous pouvons aller devant. Plutôt cool! 🙂

Nous arrivons à Bayanzag. Puujee nous explique que les premiers oeufs de dinosaure ont été découverts ici, au début du siècle dernier. Avant cela, le débat faisait rage entre les scientifiques afin de savoir s’ils pondaient des oeufs ou pas… Ils ont eu leur réponse!

P1040317

P1040324

P1040327

P1040330

Il est déjà l’heure de notre dernière soirée tous ensemble; une partie du groupe continue pour quelques jours, alors que Michaël, Guy, Bernadette et moi devons retourner à Oulan-Bator, et le chemin est long. Nous passons la nuit dans un grand camp touristique entouré d’une rivière.

P1040351

P1040355

P1040348

12016410_10153638416131112_193792586_o
Je crois que ma slackline me manque un peu trop… 🙂

Le matin, nous visitons les ruines d’un monastère avant de prendre à nouveau la route.

P1040360

Après le déjeuner, il est temps de partir. Je suis un peu triste de dire au revoir à Luke, car nous nous entendions super bien.

Cette nuit me semble donc un peu étrange, mais nous vivons tout de même de précieux instants avec la famille qui nous héberge. Je suis tellement heureuse, j’ai l’occasion de faire du cheval une dernière fois. Galopant dans ces vastes espaces, les cheveux au vent, je me rappelle tous les incroyables moments que j’ai pu passer et les personnes que j’ai rencontrées. Je n’oublierai jamais ces sentiments d’infinie liberté, de bonheur et de beauté tout autour de moi.

Merci, chère Mongolie… Je reviendrai.

P1040379

P1040398

P1040401

P1040402

P1040410

Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *