À tous mes amis: cette lettre est pour vous.

À tous les gens chers à mon cœur que j’ai côtoyés par le passé,

Ceux que je connais intimement à présent,

Et aussi aux futurs amis que je n’ai pas encore rencontrés.

À ma famille, aux amis de mes amis et aux amis de ma famille,

Aux amis potentiels que je n’aurai pas l’occasion de connaître dans cette vie.

À ceux qui sont près de moi

À ceux qui habitent à l’autre bout du monde,

Et aussi à ceux qui ne sont plus là.

Peut-être faites-vous partie intégrante de ma vie,

Ou peut-être êtes-vous l’un de ces amis avec qui je ne partage qu’un bref moment privilégié de temps en temps.

Peut-être êtes-vous l’une de ces personnes que je n’ai connu que quelques instants avant que nos chemins ne se séparent?

Nous avons peut-être partagé nos rêves et nos peurs ensemble en regardant les étoiles ou assis dans un bus, et nous ne nous sommes plus jamais revus.

Ou nous l’avons peut-être fait des centaines de fois, et nous nous connaissons intimement.

Peut-être que nos routes se sont croisées pendant que je parcourais le monde,

Peut-être étiez-vous en train de vivre votre propre aventure,

Ou peut-être que je suis juste apparue dans votre ville natale.

Il est possible que nous ayons grandi ensemble et que nous nous sommes vus éclore en de sympathiques et bizarres adultes que nous sommes,

Ou alors, nous nous sommes trouvés plus tard dans la vie, et c’était comme si nous nous étions toujours connus.

Ou pas, mais nous avons quand même bien rigolé.

Nous sommes peut-être tombés amoureux?

Quelle que soit notre histoire ensemble,

Quelle que soit la manière dont vous ayez choisi de vivre en ce moment avec les circonstances qui vous ont été données,

Et qu’importe la distance entre nous.

Aujourd’hui, j’aimerais prendre un temps pour honorer chacun d’entre vous.

Vous avez tous contribué de manière unique à ma vie et à celles des autres, et vous continuerez à le faire.

J’espère que vous en êtes conscients.

J’ai tellement de respect et d’admiration pour toutes vos magnifiques âmes.

Je crois qu’on nous a tous distribué des cartes difficiles, déjà que la partie nous paraît souvent truquée, et pourtant vous trouvez tous des manières créatives de jouer.

Je sais que certains d’entre vous n’ont pas toujours l’impression que ça marche, parce que vous vous sentez un peu comme de la merde et que le monde en lui-même pue déjà pas mal.

Mais laissez-moi vous rappelez que si vous lisez ceci, cela veut dire que vous êtes arrivés jusqu’ici dans cette existence compliquée.

Vous avez navigué à travers les obstacles et vous vous tenez toujours debout, toujours en train d’essayer d’une manière ou d’une autre et ça, c’est suffisant en soi pour être admiré.

Peut-être que vous êtes l’un de ceux ou celles qui ne peuvent pas lire ceci, qui n’êtes pas arrivés aussi loin. Mais ce n’est pas grave, parce que je communique avec vous d’une façon différente. Je ne vous ai pas oubliés.

Vous êtes probablement en train de découvrir des trucs dans une espèce d’autre dimension. J’aime bien croire à ça. Vous êtes toujours là d’une certaine manière.

Et pour ceux qui participent toujours au manège de folie qu’est la vie, vous pouvez tous être super fiers de vous.

Vous êtes géniaux.

J’adore chacune de nos conversations échangées, de nos éclats de rire, de nos promenades du soirs, de nos sorties impromptues, des films regardés pendant nos après-midis de paresse ou encore de nos rencontres au hasard.

Je suis fière de repenser aux obstacles que nous avons surmontés ensemble.

Aux larmes que nous avons séchées, au courage que nous avons eus de nous confier certaines de nos pensées cachées ou de nos souvenirs douloureux,

Les lieux que nous avons découverts ensemble, les kilomètres parcourus, les explorations physiques mais aussi philosophiques du monde qui nous entoure.

Ils m’ont tous inspirée.

Chaque thé, café, jus, bière, verre de vin, shot de vodka ou joint que nous avons consommé ensemble, et tous ceux qui restent à venir.

Tous les rires et les pleurs, nos joies et nos peurs, tous les témoignages d’amitié,

Les blagues stupides et les contemplations de l’univers,

Toutes ces heures passées à ne rien faire d’autre que d’apprécier la compagnie les uns des autres,

Et cette manière qu’ont les étoiles de s’aligner parfois, et toutes les choses incroyables que nous accomplissons alors.

Alors que je repasse mentalement chacun de vos visages, chacun de nos souvenirs, je ne peux m’empêcher d’être remplie d’émotions. L’amour que nous partageons, c’est bien ce qui fait l’essence de la vie.

C’est magnifique!

Je passe tellement de temps à chercher le sens de l’existence que j’en oublie parfois qu’il est juste devant moi la plupart du temps.

Mes amis, vous êtes mon sens.

Le temps passe et je comprends de plus en plus pourquoi ils nous appellent des créatures “sociales”.

Sans les autres, non seulement ne pouvons-nous pas survivre, mais nous n’en verrions probablement pas vraiment l’intérêt.

Et maintenant plus que jamais, à l’ère des réseaux sociaux et de la technologie, j’ai l’impression qu’il faut nous le rappeler aussi souvent que possible:

Nous avons besoin les uns des autres afin de faire en sorte que nos vies valent la peine d’être vécues. Nous allons avoir besoin des uns des autres pour affronter tous les obstacles qui nous attendent.

Je ne sais pas vous, mais je n’ai pas envie d’avancer dans ce monde effrayant toute seule.

Et c’est génial, parce que je n’en ai pas besoin. Vous êtes tellement nombreux!

Vous avez toujours été là pour moi… quelqu’un a toujours été là.

Vous m’avez tant donné, je ne peux même pas commencer à exprimer à quel point je me sens reconnaissante.

Je dois admettre que je n’ai pas toujours rendu tout cet amour de la bonne manière. Je suis consciente que j’ai blessé beaucoup d’entre vous, parfois sans même m’en rendre compte.

Je suis désolée.

Je fais de mon mieux pour redonner un peu de cet amour autour de moi, même s’il ne vous revient pas directement.

Je sais que la vie trouve toujours une manière de le faire à sa façon.

Chaque jour, vous me rappelez le sens du mot ‘amour’.

Dans toutes vos bizarreries et vos défauts, vous m’apprenez que la vraie amitié ce n’est pas seulement d’apprécier les bons moments et les bénéfices de ce que les autres peuvent vous apporter (même si bien sûr, c’est un côté génial d’avoir des amis!).

La vraie amitié, c’est d’aimer vos amis dans n’importe quelles circonstances, même quand ils font un peu n’importe quoi des fois.

Vous savez comment j’ai appris cela? C’est vous, mes amis, qui me l’avez appris.

Mes amis qui ont continué à m’aimer et à me soutenir même dans les moments les plus sombres de ma vie, quel que soit le temps qui passe, quelle que soit la distance.

C’est quand je dis ou fais quelque chose de stupide parfois mais que je n’ai pas peur de vous perdre, parce que je sais que vous voyez au-delà de cela. Même si vous m’avez probablement jugée à plus d’une occasion. Nous le faisons tous, n’est-ce pas?

Mais nous restons là, car nous savons que personne n’est parfait. C’est ce qu’on appelle l’amour inconditionnel.

Je dois aussi avouer que je n’ai pas toujours été très forte pour rester en contact. Ceux qui me connaissent savent que je suis vraiment nulle pour répondre aux messages et envoyer des nouvelles.

Pardonnez ce défaut que j’ai, je n’y peux pas grand-chose.

Ne me méprenez pas cependant, je continue à connecter avec vous de manière régulière, en pensant à vous ou en racontant une histoire qui vous concerne à un autre ami.

Je pense à vous tellement souvent, croyez-moi.

J’aime bien me perdre dans de vieilles photos et repenser aux bons moments que nous avons eu.

Parfois, je pleure même un peu 🙂

Parfois, c’est dur que vous soyez si loin.

Je ne vais pas mentir, c’est l’un des aspects difficiles de voyager autant. Tu rencontres tellement de gens incroyables, et puis tout le monde doit se séparer et finir par vivre dans différents pays au mieux, souvent même dans différents continents. C’est très facile de perdre contact.

Mais je ne regretterai jamais de vous avoir rencontré. Cela vaut tellement la peine.

Vous illuminez ma vie.

Grâce à ce monde globalisé que l’on s’est crée, j’ai la chance incroyable d’avoir des amis partout.

Venez me rendre visite!

Bref, toute cette lettre aurait pu être résumée en ces quelques lignes:

À tous mes amis,

Je vous aime.

Merci d’exister.

Restez forts. Vous êtes des champions!

Prenez bien soin de vous,

Sophie

PS: J’ai chargé autant de photos que je pouvais, désolée si vous n’y êtes pas! ❤️

Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *