06.07.2015

“Il est 05:16. Voilà déjà une quarantaine de minutes que j’ai fait mes premiers pas sur l’immense territoire russe. Le passage de la frontière a pris beaucoup de temps, comme je l’avais été prévenue. J’ai abandonné l’idée de me rendormir; le bus n’est pas très confortable, il fait déjà jour depuis longtemps et l’excitation que je ressens en découvrant les paysages à l’approche de Saint-Pétersbourg me l’en empêche. Alors, je profite de ce moment pour sortir mon carnet et mon stylo, malgré la fatigue. J’ai l’impression de franchir une nouvelle étape dans la suite d’inconnus qui constituent mon quotidien. Je réalise soudain que cela fait bientôt un mois que je suis partie et ça me fait un petit choc, je me rends compte que j’ai perdu la notion du temps. Pourtant, en y repensant, j’en ai vécu des choses pendant ce petit mois. C’est fou, il suffit de si peu de temps pour s’attacher à certaines personnes. Qu’il s’agisse des belles personnes qui logeaient à l’auberge Euphoria, avec qui j’ai partagé de beaux moments musicaux, Daiva et Kees, ces deux anges guidant les âmes errantes des voyageurs, Harry, mon collègue et compagnon de fous rires qui me manque déjà, David, avec qui j’ai partagé un trajet en stop pour le moins intéressant, Matei, mon complice, les colocataires de mon frère, Simonas et Margarita que je connaissais déjà du Maroc mais que j’ai redécouverts dans leur “environnement naturel”, et puis tous les autres, avec qui j’ai partagé une discussion, une soirée ou un après-midi, et qui sont trop nombreux pour tous les citer. Tellement, tellement d’amour partout, tellement de sourires et de bienveillance, de conseils et d’encouragements. Je ne pouvais rêver d’un meilleur départ, je suis comblée. De mon petit siège dans le bus, je renvoie tout cet amour, à mes nouveaux amis comme aux anciens, que je n’oublie pas, jamais, et même au monde entier, car c’est cet amour qui nous sauvera. En tous cas moi, j’y crois et je compte bien le propager jusqu’à mon dernier souffle. Mais trêve de mielleries, à présent c’est une façade plus endurcie que je dois montrer ici, enfin, c’est ce qu’on dit. Le mois précédent m’a permis d’appréhender la culture des trois magnifiques petits pays baltes, ex-membres de l’Union Soviétique et tout l’héritage que cela implique. Me voilà à présent dans le pays au coeur de cette histoire tourmentée, et c’est avec soif de découvertes que je clos ces quelques lignes.”

Je suis donc descendue du bus, ce jour-là, pour me retrouver devant une gare où j’ai pris ma toute première (et de loin pas la dernière) photo de Russie.

P1010295

Mes premiers instants ont été un peu galère, je ne trouvais pas de machine qui voulait bien me laisser retirer des roubles, je ne savais pas quel métro prendre et les caissières n’étaient pas coopératives du tout, mais je me suis quand même débrouillée pour arriver à destination une heure plus tard, seulement pour me retrouver devant un grand portail muni d’un système de codes pour rentrer, que je n’avais pas… Heureusement, un concierge passait par là et m’a permis de rentrer. Une fois à l’intérieur, j’ai attendu une bonne vingtaine de minutes avant que quelqu’un ne daigne pointer le bout de son nez pour m’accueillir; autant vous dire que, la fatigue aidant, j’étais un poil irritée. Mais j’ai vite oublié tout ça au moment où ma tête a effleuré l’oreiller.

Le personnel de l’auberge était en fait vraiment sympa et à disposition pour donner plein de conseils utiles sur la ville. C’est donc enthousiaste que je suis partie en exploration!

P1010297
Le Musée russe
P1010299
Stands touristiques
P1010302
Eglise du sauveur-sur-le-Sang

(Dont je découvre le nom exact maintenant, pour nous c’était plutôt “the bloody cathedral or something” :p)

Et son intérieur:

P1010310

P1010313

Ca, c’est moins cool et je l’ai beaucoup vu ici… 🙁

P1010318

Et puis des parcs, des paaaarcs! 😀

P1010323

Des statues, vous allez en voir beaucoup, y en a partout partout en Russie!!

    Dans l’auberge, j’ai retrouvé mon ami Sebastian, que j’avais rencontré dans un bar à Tallinn. C’était chouette! On a continué l’exploration de la ville ensemble:

P1010420 - копия
Au détour d’une ruelle 🙂

P1010426Cathédrale de Kazan. J’aime bien cette photo parce que j’ai réussi à photographier sans payer ces gens qui se déguisent dans de beaux costumes aristocratiques…

P1010443
Cathédrale St-Isaac

P1010432  Les gens à l’intérieur ont des rituels de ce genre, où ils collent leur tête sur des icônes…

Les métros sont super profonds, certains prennent même 7 minutes en escalator pour arriver jusqu’en bas!

P1010447

Le lendemain, on a été visiter le fameux palais Peterhof, en compagnie de Keys, un retraité originaire de Malaisie, ainsi que Michael, de Thaïlande. On a pris le bateau pour y aller.

P1010453Il faisait pas très beau!

A l’approche du palais, on peut l’apercevoir:

P1010468On s’en approche gentiment, sans savoir ce qui nous attend vraiment…

P1010474

P1010479

P1010483

 On fait un détour dans les beaux parcs autour.

On a même pu nourrir des écureuils!

P1010540

Et puis, on y arrive. Je suis restée bouche-bée devant tant de splendeur!

P1010547

P1010578

P1010491

P1010570

Qu’est-ce que c’était beau! Ca a remonté St-Petersburg dans mon estime, parce que jusque-là, même si j’avais trouvé la ville jolie, elle n’avait pas été à la hauteur des mes attentes (qui étaient élevées, c’est vrai).

Et puis finalement, le lendemain, on a été visité le fameux musée de l’Hermitage. Le Louvre russe, quoi. C’était très grand, très beau!

Voilà! Le soir même, j’ai dis aurevoir à tout le monde (en photo!) et puis j’ai pris un train de nuit pour Moscou, que j’ai quitté y a un moment déjà, étant actuellement en Sibérie. Je n’ai pas le temps de vous expliquer ca maintenant, je suis un peu en stress pour écrire ces articles, j’essaierai de rattraper mon retard le plus vite possible, promis! Gros bisous!!

DSCN6510

P1010656

Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *